Préambule

Nous veillons à ce que l’avoir des assurés et leurs rentes soient administrés de manière efficace et sûre. Les prestations versées par la Fondation de prévoyance en faveur du personnel de Béthanie sont nettement supérieures au minimum légal. Il est important pour nous de nous développer en permanence et d’offrir aux assurés les possibilités d’épargne les plus flexibles et complémentaires possibles. Cela en parfait accord avec l’adage: «Mieux vaut prévenir que guérir.»

Andreas Winkler (représentant de l’employeur) et Waldemar Rutz (représentant des salariés) se réjouissent du bon résultat obtenu en 2019.

Il y a quelques mois, Finanz und Wirtschaft révélait que les avoirs d’épargne des caisses de pension suisses s’élevaient à 900 milliards de francs et les capitaux des solutions de prévoyance des assurances à 150 milliards de francs, le tout s’ajoutant aux 100 milliards de francs en dépôt sur les comptes du pilier 3a. Avec un total cumulé de 1 150 000 000 000 (1 billion 150 milliards de francs suisses), une somme colossale est donc en réserve pour la prévoyance vieillesse en Suisse. Malgré ces chiffres considérables, qui pour la plupart d’entre nous, dépassent même l’imagination, pourtant, la nécessité d’agir est aujourd’hui pressante. En effet, les systèmes de prévoyance ont été conçus il y a près de quarante ans et, depuis, l’environnement a radicalement changé. Un homme né en 1967, par exemple, a une espérance de vie moyenne de 82 ans, tandis que d’après les estimations les plus récentes de l’Office fédéral de la statistique, un garçon né en 2017 pourra atteindre 91 ans. Le plus jeune nécessitera par conséquent qu’une rente lui soit versée pendant neuf ans de plus. Si l’on veut que les montants substantiels cités ci-dessus soient suffisants pour tout le monde, les tranches mensuelles doivent être réduites ou le taux de conversion doit être abaissé. Cela signifie toutefois que la rente mensuelle diminuerait à mesure que la durée de vie s’allonge. Afin de contrer cet effet, de nouvelles mesures doivent être trouvées pour que les assurés disposent d’un capital d’épargne plus confortable à leur retraite. Il faut imaginer des concepts inédits et permettre un développement constant et flexible des possibilités d’épargne. Ce sont ces enjeux qui occupent jour après jour le Conseil de fondation de la Fondation de prévoyance en faveur du personnel de Béthanie.

Dans ce rapport de gestion, nous avons le plaisir d’exposer un exercice particulièrement réjouissant. Grâce aux résultats boursiers supérieurs à la moyenne, nous atteignons un taux de couverture de 129,2 %, soit une hausse de pas moins de 12 % par rapport aux 117,2 % de l’exercice précédent. Cette réussite exceptionnelle nous procure une vive satisfaction, d’autant que nous devons rattraper les pertes subies certaines années, comme en 2018. Dans ce cadre, nous saluons notamment les revenus de notre parc immobilier. Les bénéfices ne sont certes pas si élevés en comparaison avec le marché des actions, mais ils demeurent constants et leurs fluctuations sont négligeables.

Par ailleurs, nous avons pu terminer nos nouveaux immeubles à Uhwiesen et Hallwil. L’investissement se monte à CHF 5,95 millions, pour 11 logements, à Uhwiesen et CHF 6,27 millions, pour 13 logements, à Hallwil. Nous avons trouvé un locataire pour tous les appartements à Uhwiesen, mais à Hallwil, la mise en location est un peu plus difficile. Notre immeuble de Saint-Gall a été entièrement rénové. Sa partie commerciale a pu être louée à Parta AG, et ses 6 appartements, sous le statut de logements protégés, à Diakonie Bethanien pour l’exploitation de KiEl Bethanien St. Gallen. Nous avons investi CHF 6,3 millions à Saint-Gall et, pour les trois immeubles, le rendement net s’établira autour de 3,25 %.

Au nom du Conseil de fondation, nous vous remercions chaleureusement de la confiance que vous nous témoignez et de toute critique constructive que vous pouvez exprimer. Il est important à nos yeux de relever les défis de demain de façon innovante.

 

Meilleures salutations

Fredy Jorns
Président du Conseil de fondation

Bref aperçu des chiffres les plus importants
31.12.2017
31.12.2018
Nombre d'assurés actifs
718
671
Nombre de retraités
173
184
Capital-retraite Personnes assurées actives
49'245'725
48'712'878
Capital de prévoyance Retraités
43'584'503
51'689'948
fonds de dotation
136'706'123
127'603'010
Provisions techniques
8'786'217
6'727'101
réserves de variation
14'735'000
18'320'000
Capital de la fondation et ressources disponibles
17'801'339
86'010
Taux d'intérêt technique
1.75 %
1.75 %
Rendement du capital d'épargne
2.0 %
2.0 %
Performance
11.79 %
-2.23 %
frais de gestion d'actifs
0.32 %
0.36 %
taux de couverture
132.0 %
117.2 %

Rentabilités 2010 – 2019

La rentabilité moyenne des capitaux investis peut être calculée à partir des rendements moyens pondérés des biens immobiliers et mobiliers. Pour les dix dernières années, il en résulte la situation suivante:

    Evolution du taux de couverture 2009 – 2018

    Le taux de couverture selon l’article 44, al. 1, OPP 2 est calculé sur la base du rapport entre le patrimoine de prévoyance et le capital de prévoyance nécessaire. A la fin de l’année, la Fondation de prévoyance en faveur du personnel de Béthanie affichait un taux de couverture de 117.2%.

    investissements de capitaux

    La composition du patrimoine au 31 décembre 2019 se représente de la manière suivante: